Bonus / Hommage : Jacques VANDIER, mutualiste en or MACIF

Hommage à Jacques Vandier, ancien président de la Macif.

Le 30 mars dernier, Jacques VANDIER, fondateur de la MACIF et personnalité importante des mutuelles d’assurance, est décédé à l’âge de 92 ans. 
Dans son numéro du 6 avril, La Lettre de l’Assurance lui rend un double hommage, en texte et en dessin. Les voici.

Il est des noms qui évoquent un passé que les moins de 20 ans d’assurance au compteur ne connaissent que trop peu.
Jacques VANDIER, polytechnicien et Niortais de toujours, s’est éteint le 30 mars dernier, à quelques heures de ses 93 ans.
Devenu directeur de la MACIF en 1960, à 33 ans, Jacques VANDIER a incarné autant cette entreprise que le monde des mutuelles d’assurance.
L’univers mutualiste et toute l’assurance perdent une des plus grandes personnalités du secteur, un de ses grands réformateurs. Rapidement, les hommages sont venus de partout, témoignages à la fois de la profonde tristesse et de l’importance du personnage.
Ainsi, les présidents Thierry BEAUDET (FNMF), Thierry MARTEL (AAM) et Djamel SOUAMI (CTIP), les dirigeants Nicolas GOMART (MATMUT) et Dominique MAHE (MAIF) ou encore Jacques de PERETTI (AXA FRANCE) par exemple, ont adressé des mots sur Twitter à la MACIF, parfois aussi à ses dirigeants, le président Pascal MICHARD et le directeur général Adrien COURET.
D’autres messages, nombreux, ont été postés par des salarié·e·s qui avaient côtoyé Jacques VANDIER. Jean-Marc RABY, ancien directeur général de la MACIF, maison dans laquelle il a réalisé toute sa carrière, s’est fendu d’un long texte publié sur LinkedIn, où il ajoute un témoignage profond.
Du côté de la vie hors assurance, le club de football des Chamois Niortais y est allé de son message, tout comme François GABART, emblématique skipper de la mutuelle.
Les personnalités politiques n’ont pas été en reste, à l’image de Jérôme BALOGE, maire de Niort, qui a salué « une grande figure de Niort et du mutualisme », quand Christophe ITIER, haut commissaire à l’économie sociale et solidaire et à l’innovation sociale a parlé « d’une référence d’humanisme pour chacun d’entre nous ».
Enfin, des millions d’assurés pourront rendre hommage, dans les semaines, mois et années à venir, à Jacques VANDIER, en remplissant simplement le constat amiable qu’il a inventé.
La preuve que les grandes idées ne meurent jamais.